jeudi 26 février 2009

Viste des Orques Epaulard






Plusieurs groupes d’Orques fréquentent les eaux de Crozet, et le mardi 24 février, un mâle et une femelle sont venus le long des côtes, juste au dessous de la base Alfred Faure. Alors, vite, les bottes, nos appareils photos, et devant nous, un superbe spectacle sous un beau ciel bleu et une eau limpide !


video


Pour vous, voici les images et la vidéo !




mardi 24 février 2009

Jardinage à Crozet !


















Dans le cadre du programme d’embellissement de la Base Alfred Faure, le DisCro a proposé aux volontaires, ce samedi 21 février, un après midi de jardinage.


Sous le superbe soleil de l’été austral, une douzaine de Crozetiens a participé, dans un premier temps au prélèvement de plants d’Aceana (plantes endémiques des îles subantarctiques), le long de la route de la plage, dans un secteur où les diverses herbes sont destinées à être détruites par l’entretien annuel des accotements.


Puis, nous les avons planté autour de la Résidence du Chef de District, lieu où la terre était régulièrement emmenée par les vents violents de Crozet. Enfin, une couche de scories volcaniques rouges a été étalée entre les Aceanas.



Aceana magellanica - photo Jessica THEVENOT


Ainsi, dans un ou deux ans, les abords de la Résidence devaient avoir une belle couleur verte et rouge !






vendredi 20 février 2009

OSIRIS à la Possession !

Nouveau passage de l’OSIRIS, Jean Pierre BOIN, le Capitaine du patrouilleur Austral a, pour la première fois, mis le pied sur l’Île de la Possession. Il a été, avec une petite délégation de son bord, reçu à la Résidence par le Chef de District.

Les personnels de l’OSIRIS ont également visité la base, et le Capitaine a signé et tamponné les nombreuses lettres « tant recherchées par les philatélistes », avant de regagner le bord.

Cette escale de l’OSIRIS a été particulièrement appréciée par les Crozétiens, car outre le plaisir d’avoir de la visite, des produits frais, le courrier et les derniers colis de Noëls (resté à la Réunion) ont pu être livrés. Un appoint très agréable dans l’attente de l’arrivée du Marion Dufresne fin mars.


Une très bonne ambiance, simple et conviviale pour cette halte sur notre navire de pierres ! Bonne mer à l’OSIRIS.


La visite de l’OSIRIS en décembre et l’historique de ce navire cliquez ICI


dimanche 15 février 2009

Des nouvelles de Lucky – 1 mois .

Notre petit Lucky a bientôt un mois, il a grandi et pèse maintenant plus de deux kilogrammes . Il s’aventure hors des pattes de papa ou maman, mais jamais très loin, car il prend des coups de bec des autres parents.



L’élevage des poussins

Il dure de 10 à 12 mois, et se compose également de différentes phases.

Nous sommes dans la première phase : l’Elevage individuel :

Le poussin est glabre (sans duvet) et gris au moment de l’éclosion. Il est également poïkilotherme. On parle de développement post-embryonnaire semi-altricial car le poussin naît sans duvet et est incapable de quitter le nid. Il a les yeux ouverts et est nourri exclusivement par ses parents.
Une première phase dite phase de brooding dure de 25 à 35 jours, alternant les périodes de couvaison (périodes de 8-10j puis de 4-5j), permettant une protection thermique et territoriale des parents, sur une surface d’environ 0,5m2.
On note l’apparition progressive d’un duvet blanc, puis marron.

Et pour d'autres dans le début de la deuxième : l’émancipation thermique :

Elle a lieu vers l’âge d’un mois. Le poussin est recouvert d’un duvet marron, ses pattes et son bec sont noirs. C’est le moment où le poussin peut quitter la poche incubatrice. A Crozet, on note que l’acquisition de l’homéothermie, préalable nécessaire, a lieu vers 20j, et l’émancipation thermique vers un mois. A suivre…



Ici, un poussin se retrouve seul,
il se protége alors sous un autre adulte, mais parfois il est rejeté.

dimanche 8 février 2009

Escale du palangrier Austral « Île de la Réunion »

Il y a quelques jours, nous avons eu la visite des pêcheurs du palangrier Austral « Île de la Réunion » pour une escale technique de 3 heures à Port Alfred.


Après l’accueil au port puis une petite visite de la base, le second, Gildas s’est prêté au jeu des signatures et des tampons à la gérance postale. En effet, Maria, notre « Gepette » avait des dizaines de cartes et autres lettres à faire signer pour nos amis philatélistes.



Après un petit échange, poissons & crabes contre viande (coutume des îles subantarctiques), nos « invités » sont repartis à leur pêche dans la Zone Économique Exclusive de Crozet où vie la fameuse légine Australe. Bonne pêche et bonne mer.

Légine Australe